Les Scies n'aiment pas les Raies

07 avril 2011

témoignage

 

Et je ne peux faire autrement que de partager avec vous ce témoignage dont je me sens si proche.

 

Posté par Madame Pouet à 13:34 - - Commentaires [22] - Permalien [#]


Et bien, voilà, c'est malin, il y a du sable partout :

au fond de notre lit,

au fond de mon sac à main,

sur mon téléphone,

au fond de mon sac de plage,

dans le reste de gâteau au yaourt que j'avais pris pour le goûter,

dans mes pompes,

dans mes poches,

dans les fesses de mes enfants,

dans ma baignoire...

Et oui, hier c'était après-midi plage...

P1040224P1040228P1040226P1040230P1040236P1040234

 

Et oui, plus besoin d'aller à Lille, Maurice ! Ce petit coin de paradis se trouve au pied de "l'école" de Briac. Des plages superbes tout autour du centre, accessibles aux personnes à mobilité réduite (Je me considère comme tel quand je me promène avec un loustic en poussette, une en écharpe et la dernière qui veut absolument marcher sur le muret !) Je sens que nos mercredis vont souvent se terminer ainsi !

Un petit coup d'oeil sur le centre, sa piscine avec vue sur mer, son parc et ses plages. "Maman, je veux aller dans la même école que Briac" pleurnichait hier ma grande fille...tu m'étonnes...

P1040212

 

Posté par Madame Pouet à 13:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2011

1001 verrines de tartes tatins en espumas

J'attends désespérément la réédition de l'indispensable « Les classiques de Camille »

 

Parce que j'en ai marre de feuilleter 64 livres de cuisine pour un même dîner : les gratins de Christophe, les tartes de Sophie, les soupes du jour, les crumbles de Jacqueline et les Quiches de ma Tante Gertrude.

Parce qu'avec un seul bouquin, du style, Chantilly et Espumas, Les moelleux salés, le Buffet de Sophie, 140 verrines du Soleil, le risque est quand même de se retrouver avec un menu du genre :

 

Crème brûlée à l'avocat-crevette

Canard à l'orange en Crème brûlée

Crumble de Crème brûlée à la plancha

 

Recevoir au mois d'août est par exemple devenu très problématique chez les Pouët. En effet, Noël tombant tous les ans le 25 décembre, ma bibliothèque est pleine des « desserts d'hiver de Sophie, Nos 100 meilleures recettes pour les fêtes de fin d'année, Recettes d'Hiver » Ceux qui viendront dîner chez nous le 15 août auront donc de la dinde aux marrons, vous êtes prévenus !

Tout ça pour vous demander si vous connaissez The livre où l'on trouve à la fois la recette de la Mayo, de la pâte à choux, de l'Osso Bucco, de la sole meunière, du crumble au potiron, de la tarte au citron meringuée et tout cela pour l'hiver comme pour l'été, pour le déjeuner comme pour la fringale du retour de soirée...

Posté par Madame Pouet à 14:53 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2011

Le baptême de Klervi

P2267694_1Bapt_me_de_Klervi_1Bapt_me_de_Klervi1_12011_02_bapt_me_Klervi_1

2011_02_bapt_me_Klervi1

Un Wikende réussi !

Posté par Madame Pouet à 15:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

04 mars 2011

Petits Petons

Si je sors aujourd'hui de mon mutisme, c'est bien sûr pour vous parler d'un évènement majeur. Evidemment. On ne reprend pas le clavume(mélange de clavier et de plume) comme ça, après plusieurs mois de silence sans avoir quelque chose de particulièrement croustillant à mettre sous la dent de son lecteur.

Voici donc le scoop en question : Notre Briac a changé de chaussures, Yes !

Ne vous méprenez pas, nous ne sommes pas des parents grippe-sous qui rechignent à renouveler la garde-robe de leurs enfants. Mais les pieds de Briac sont si peu stimulés par la marche ou la station verticale qu'ils poussent lentement, très lentement...Nous étions donc sur le point de fêter les 2 ans de sa paire de Kickers, toujours à la bonne taille et pas usée pour deux sous, lorsqu'il m'a semblé que le bout de l'orteil arrivait péniblement au bord de la semelle, fabriquée elle aussi deux ans auparavant.

Pas de cérémonie d'ouverture cependant pour cet évènement bisannuel mais un véritable triathlon néanmoins.

Épreuve n°1 :

Prendre rendez-vous chez l'orthopédiste qui consulte à Kerp*** les deux jours où Briac n'y est pas et au cabinet, les trois jours où Briac est à Kerp***.

Obtenir un rendez-vous un mercredi soir à 18h30, horaire idéal pour demander à 3 enfants de moins 4 ans de rester sages, tranquilles et calmes.

Se rendre au rendez-vous afin de prendre les empreintes des minuscules petons à chausser.

Epreuve n°2 :

Prendre rendez-vous chez l'orthopédiste qui consulte à Kerp*** les deux jours où Briac n'y est pas et au cabinet, les trois jours où Briac est à Kerp***.

Obtenir un rendez-vous un mercredi soir à 18h30, horaire idéal pour demander à 3 enfants de moins 4 ans de rester sages, tranquilles et calmes.

Se rendre au rendez-vous afin de prendre possession des petites coques qui, glissées dans les chaussures, empêcheront les minuscules petons de partir de travers.

Faire de chèque pour payer ces petites coques qui doivent être en peau de fesse de gnou pour être aussi chères...

Epreuve n°3 :

la plus sympa, il faut bien le dire (et oui, j'ai toujours aimé dépenser des sous moi. D'ailleurs on s'est réparti le travail avec Petit Mari : dans le couple, il gère les recettes et moi les dépenses)

Aller choisir les chaussures qui, on l'espère, dureront moins de deux ans cette fois. Il faut qu'ils grandissent un peu, ces pieds, parbleu !!

Et là, mieux que des mots : des images (pas facile à prendre d'ailleurs ces photos parce que mon danseur étoile à décider de répéter ses pointes pendant la séance de pose...)

Je commente quand même : notre choix s'est porté sur un petit modèle mi-saison, sportwear bien que classique, une valeur sûre donc. Et le lardon semble ravi, c'est le principal.

blog

Tout ça pour vous dire que choisir des chaussures, c'est aussi un handisport !

Petit mot maintenant aux lectrices qui étaient présentes le week-end dernier à l'évènement le plus people du moment : pas d'impatience, bientôt un post sur le baptême de Klervi.

Petit clin d'oeil également à Mme M*****man de l'Aisne : je ne vous laisserai plus aussi longtemps sans nouvelles !


Posté par Madame Pouet à 15:02 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


19 novembre 2010

Klervi

:faire_part_de_Klervi_1

illustration/graphisme : Sophie Tiers

Je suis très fière de vous montrer l'illustration réalisée par mon artiste de soeur à l'occasion de la naissance de sa filleule. Pour l'instant, la première est fan de la seconde mais il y a fort à parier que d'ici quelques années, la tendance s'inverse !

J'en profite pour vous livrer quelques lignes sur le prénom  Klervi  (on a réalisé à la naissance de notre puce que personne -ou presque - ne connaissait ce prénom) 

Sainte Klervi est la fille de saint Fragan et de sainte Gwenn tous deux saints bretons. Elle avait pour frères les saints Jacut, Guethenoc et Guénolé. Klervi est fêtée le 3 octobre ou le 21 décembre. 

La légende dit que:

Une des soeurs de Saint Guénolé, chassant un jour des oies sauvages par la cour du château de Lesguen, une de ces oies lui tira un oeil de la tête et l'avala. Cet accident attrista fort ses père et mère. Saint Guénolé, étant en oraison à son monastère, fut averti par un ange de ce qui se passait chez son père. Il s'y en alla en toute diligence et l'ayant consolé empoigna l'oie, lui fend le ventre, en tire l'oeil et le remet en sa place et faisant le signe de la croix dessus, le rendit aussi clair et beau que jamais. Et Sainte Clervie recouvra la vue


Klervi dérive du gallois et signifie joyau.

Source : wikipédia

Posté par Madame Pouet à 08:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

16 novembre 2010

Avec le tri, nos déchets ont de l'avenir

Dans ma nouvelle commune, on est biens, on est écolos (ou bien anciens scouts hein, je vous rappelle au passage que "la guide voit dans la nature l'oeuvre de Dieu, elle aime les plantes et les animaux",-- même les moustiques qui piquent et qui ne servent à rien ? -- oui madame Pouët, même les grosses araignées moches aux longues pattes velues !)

...On est écolos donc, dans ma nouvelle commune, on pense à nos enfants à l'avenir, à la planète...

Et donc, dans ma nouvelle commune, on trie.

Mais on ne plaisante pas avec le tri, hein, on trie pour de vrai :

Y a un n° vert, on peut appeler quand on veut pour poser des questions, y a des chargés de missions bac +5 en déchets,et y a des slogans chocs pondus par des publicitaires de chocs

"Avec le tri, nos déchets ont de l'avenir"

le tri, c'est sérieux.

Résultat d'un zèle certain dans ce domaine : le nombre de poubelles qui viennent envahir ma jolie nouvelle cuisine parce que forcément pour toutes ces poubelles, le placard sous l'évier n'est plus assez grand. Idée cadeau de Noël : une belle poubelle compartimentée en inox !

L'idée phare à intégrer : le tri, ce n'est pas compliqué.

il y a la poubelle jaune, celle pour les bouteilles, en plastique hein pas en verre ;

il y a la poubelle verte, on y met les déchets BIO-DE-GRA-DABLES, parce qu'avec, on fait du composte d'agglomération, pour les rond point fleuris, les parterres ...Autant vous dire qu'il ne faut pas rater le passage du camion qui ramasse la poubelle verte, sinon, le composte, il commence sa décomposition dans votre conteneur et là... c'est le drame, il faut tirer à la courte paille pour désigner celui qui va avoir le droit de le nettoyer, un bel effort de carême ! Alors pour que ce ne soit tout de même pas trop cracra, ils ont inventé un truc top : les déchets biodégradables, on les met d'abord dans un sac biodégradable puis dans un petit seau vert, puis dans la grande poubelle verte qui va ensuite dans le camion poubelle avant d'atterir dans le grand compost d'agglomération. Facile !

Et j'allais oublier la poubelle bleue, ben oui, pour tout le reste sauf le verre (conteneurs verts), les journaux (conteneurs prunes), l'huile de vidange, les végétaux, les gravats, l'électroménager, l'informatique, la ferraille, le bois, les piles, les cartouches d'encre, ma tête ...

Pleine de bonne volonté, je mets à profit mes premières semaines pour observer la révolution des poubelles (dans le sens copernicien du terme), le ballet du ramassage (dans le sens tchaikovkiste du terme : ben oui, j'imagine bien ma voisine en chemise de nuit et bigoudis, sortir sa poubelle verte sur un air du Lac du Cygnes puis revenir, parce qu'en fait, c'est le jour de la jaune, tandis que les éboueurs en tutus zigzaguent dans l'impasse à la recherche de nos déchets)

Je note un passage hebdomadaire pour les uns, un ramassage bimensuel pour les autres, je repère le conteneur prune pour les journaux, le vert pour le verre, je note dans mon top ten le n° de la déchetterie...

Sauf que les poubelles de la famille Pouët au bout d'une semaine, elles débordent comme le Vésuve en éruption et donnent une belle image des nouveaux arrivants à tout le voisinage aux aguets.

img080

Ben oui, on est un peu couchophages, nous. On a quand même deux incontinents à plein temps et une nocto-intermittente, alors ca se remplit vite tout ça. Je demande donc le remplacement de nos conteneurs. Efficacité oblige, je reçois donc la visite d'un justicier des déchets dans la semaine qui suit. Il m'apporte les nouveaux bacs et les sacs biodégradables qui vont dans le seau vert qui va dans la poubelle verte qui va dans le camion qui va au compost qui va sur le rond point fleuri devant la mairie !

Il en profite également pour me faire remarquer deux trois erreurs de tri, ben oui Madame Pouët, les journaux vont dans le conteneurs prune pas dans la poubelle jaune enfin...

et que ma poubelle de déchets résiduels fait un drôle de bruit de verre... euh oui, C'est un coup de M. Pouët ca, c'est des bouteilles de bière, moi, parole de trieuse, ca ne m'arrive jamais de mettre du verre dans la poubelle, nan jamais ! Y zont bon dos les maris me répond le justicier du déchet

et là, madame Pouët se sent prise en flag' comme une collegienne en train de fumer dans les toilettes. Depuis, je me suis transformée en serial trieuse !

 

Posté par Madame Pouet à 11:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

09 novembre 2010

des mots rigolos


"Maman, j'ai mal à la tête"

"Ah bon, mais où exactement ?"

"Sous les cheveux"

***

A une voiture qui avance, certes, lentement :

"Avance, Renard"

Ouille, on l'a échappé belle, je crois que je vais surveiller mon vocabulaire...

***

En voyant des lémuriens dans un livre :

"Oh maman ! des mouguite mouiguite"

Ma fille regarde trop Madagascar

(Pour ceux qui ne voient pas la référence, dans ledit dessin-animé,

les lémuriens "bougent leur anatomie" sur I like to move it !)

***

Un jour, un imbécile a dit "La vérité sort de la bouche des enfants"

Par sa faute, des innocents ont été accusés de pédophilie.

Je vous demande donc de n'accorder aucun crédit au dialogue qui suit

Tante Kiki : "qui boit du vin à la maison"

Lalie Pouët : "Papa"

Tante Kiki : "Qui fait le ménage"

LaLie Pouët : "Eulalie"

Tante Kiki : "Ah bon !!! et Maman, que fait-elle alors?"

Lalie Pouët : "Elle se rôpose !"

Ben voyons....

 

Posté par Madame Pouet à 10:14 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2010

Jamais contente !

 

Mais quand va-t-elle dormir ?

Elle dort depuis 4h ? faut peut être que je la réveille ?

Mais elle dort tout le temps, non ?

Je suis épuisée, elle tète toutes les deux heures.

Est-ce que j'ai suffisamment de lait ?

Attends, ça fait combien de temps qu'elle n'a pas tété ?

J'espère qu'elle prend assez de poids !

50g par jour, mon Dieu, j'espère qu'elle ne deviendra pas obèse...

Elle ne serait pas un peu jaune ?

Oh qu'est ce qu'elle est rouge !

Tu es palotte toi, ma minette.


Et dire que j'ai commencé par le bébé le plus compliqué du monde...

Celui pour lequel on avait de bonnes raisons de s'inquiéter.

Et dire que je m'étais juré (Madame Pouët, ne jurez pas !) de ne pas m'inquiéter pour des broutilles...

Jamais contente, non vraiment, jamais contente

Posté par Madame Pouet à 16:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 octobre 2010

The Game

 

Il fallait bien que la vraie vie reprenne son cours tumultueux, après ce long répit de15 jours avec les Papi,  Mamie, Balou, Bon pap’ et autres anges gardiens gracieusement envoyés par le bon Dieu et la CAF pour venir en aide aux mamans submergées. A ceux-là,  succédèrent les ô combien précieux 11 jours de congé paternité. Et même si Petit Mari a davantage eu à la main la perceuse et le rouleau que la lingette et la couche, il était quand même là, toujours prêt à préparer le déjeuner ou à récupérer le lardon délaissé par une maman occupée à donner une tétée.

On m’avait dit: le secret de la réussite du passage de deux anges à trois monstres, c’est l’ORGANISATION ! Forte de cet enseignement, je me suis lancée à cœur perdu dans une partie «  Triviale Journée : édition maman de 3 enfants débutante ».

P1030759

 

Pour vous qui y avez peut être déjà joué : petite piqûre de rappel.

Pour vous qui ne connaissait pas ce défi : petit extrait des règles du jeu.

 

Principe - But du jeu

 

Vous êtes l’heureuse maman d’une tribu constituée de 3 bambins : Briac, bientôt 4 ans, Eulalie, bientôt 3 ans et Klervi, bientôt, euh…. 1 mois et 2 jours !

Le challenge : mener à bien une journée du lever au coucher,  tout en accomplissant un certain nombre de tâches fixées en début de journée.

1 partie = 1 journée

Qualités requises : sens de l’organisation, patience et self-control, pédagogie, autorité…

 

Déroulement de la partie :

 

La partie débute sur la case LIT : vous êtes réveillée par les hurlements d’un nourrisson qui crève la dalle, tandis qu’un autre spécimen vous saute dessus en brandissant une couche pleine de quarante pipis. Bon courage…

 

Au début de la partie, le joueur tire 5 cartes « Objectifs », 5 cartes « C’est votre jour de chance » et 5 cartes « Oh la Tuile !  »

 

Les cartes objectifs : vous pouvez choisir vos objectifs en fonction de leur niveau de difficulté. Elles sont graduées de 1 à 5.

Soyez raisonnable, pour votre première partie, tirez des cartes de niveau 1 !!

  •   Allez acheter le pain à pied
  •   Avoir habillé vos Trois enfants avant 11h du matin
  •   Lancer une lessive de blanc 

Plus tard vous pourrez devrez corser la partie en introduisant des cartes de niveau supérieur.

  •       Assurer les conduites de classe et être à l’heure à l’école
  •       Aller leur acheter des chaussures neuves en ville un mercredi après-midi le jour de l’ouverture des soldes
  •       Organiser un goûter d’anniversaire avec 10 bambins de 3 ans.

 

 

Les cartes « Oh la Tuile ! » et « C’est votre jour de chance » arrivent inopinément en cours de partie. Attention à ne pas vous laisser surprendre !

Quelques exemples de tuiles :

                        « Oh la Tuile ! », votre pare-brise est gelé, vous perdez 10 min sur votre trajet, vous êtes en retard à l’école

                        « Oh la Tuile ! », la couche de Klervi a débordé, un bain s’impose. Vous perdez 30 min

                        « Oh la Tuile ! », Briac est encombré, passez par la case « kiné respi » avant de reprendre le cours de la partie

            « Oh la Tuile ! », votre lave-linge est en rade. Vous accumulez une semaine de retard dans vos lessives

 

Heureusement, les cartes « C’est votre jour de chance » sont là pour égayer votre quotidien

 

« C’est votre jour de chance », vous trouvez dans votre boîte aux lettres une liste de menus pour la semaine et la liste de courses correspondante ! Quel gain de temps !

« C’est votre jour de chance », une amie vous prend Eulalie pour l’après-midi, Vous récupérez 3 points de patience !

« C’est votre jour de chance », Les trois ont synchronisé leurs temps de sieste, vous vous accordez 10 min pour alimenter votre blog.

 

Fin de partie :

 La partie s’achève lorsque le joueur a réussi à coucher endormir ses trois insupportables adorables lardons. Le joueur est déclaré vainqueur s’il a rempli les objectifs fixés pour la journée, en évitant savamment les « Tuiles » !

 

Et vous

Quelles cartes « Oh la Tuile ! » ou « C’est votre jour de chance », avez-vous tiré aujourd’hui ?

Posté par Madame Pouet à 22:41 - - Commentaires [25] - Permalien [#]