27 avril 2010

Où on va papa ?

Petite déception avec cet ouvrage dont j’avais entendu tant de bien. On m’avait dit « avec ce livre, on change de regard sur les enfants handicapés » Et bien , Lecteur de ce livre, je t’en prie, ne change pas ton regard pour adopter celui de M. Fournier.

Je comprends ce qu’il veut dire, ce qu’il a vécu. Je comprends sa douleur et sa souffrance. Et je comprends aussi ce cynisme…

J’apprécie parfois ce qu’il dénonce : la fierté sans bornes des parents d’enfants « normaux » est souvent agaçante (mais je fais pareil avec Miss Pouët), leur manque de tact, leur visage d’enterrement quand il vous parle de votre fils qui pourtant vous rend fière et heureuse, vous sa maman.

Je suis aussi d'accord avec toi Clém'Orange quant tu dis qu'il met les pieds dans le plat et que parfois, ça fait du bien.

Mais heureusement que tous les parents d’enfants handicapés n’ont pas des pensées si noires.

Evidemment, je m’insurge totalement devant l’idée de l’absurdité de leurs vies et je l’ai déjà dit en vous parlant du livre « Philippine », la façon dont ils changent l’existence et le regard de leur entourage est sûrement une de leur grande mission.

L’autre idée qui me hérisse le poil est de penser que les enfants handicapés sont des punitions divines. Ils ne sont pas des punitions. Ils ne sont certes pas non plus des cadeaux du ciel, les enfants handicapés sont avant tout des enfants malades. Nous sommes bien placés pour le savoir : le diagnostic de la maladie de Briac a pris tant de temps ! Et la maladie n’est pas un cadeau divin à ce qu’il me semble !

Et non, finalement, ce livre ne m’a pas une seule fois donner envie de pleurer ou de rire.

Posté par Madame Pouet à 21:25 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Où on va papa ?

  • ben alors je ne le lirai pas...j'ai trouvé "Philippine" très beau, plein d'espérance et sans chichi
    je vais donc en rester là!

    Posté par Dine, 27 avril 2010 à 21:28 | | Répondre
  • je trouve que ton avis sur le livre de M. Fournier est très interessant. je pense que je vais me laisser tenter par philippine.bises à toute la famille.

    Posté par Atelier du cèdre, 27 avril 2010 à 21:50 | | Répondre
  • ce livre est très surprenant... et tellement cru ! difficile pour moi de juger car je serais mal placée pour en parler avec objectivité mais on sent un homme blessé et perdu qui a mis dans ce livre le vide qu'il ressent devant ses enfants... c'est terrible ! je suis d'accord avec toi, et je préfère lire ton post que son bouquin !!!

    Posté par nath46, 27 avril 2010 à 22:44 | | Répondre
  • Je pourrais signer le comm de Nath. J'ai apprécié dans ce livre son côté cru, très différent d'un ton un peu mélo qu'on craint toujours un peu sur ce sujet. Et puis on sentait l'homme toujours blessé, toujours à vif, qui vit certainement très différemment les choses qu'une femme.
    Mais j'avais eu aussi une sensation de malaise. Ce livre est plus le constat d'une blessure qu'un message d'espoir, et cet homme blessé m'a fait pleurer car justement il n'avait aucune espérance.

    Posté par mad, 28 avril 2010 à 11:30 | | Répondre
  • J'ai tellement aimé celui de Philippine empreint de beaucoup de douceur, pudeur sans cacher les moments de détresse, de doute, d'épuisement...je n'ai aucune envie de lire celui-ci...

    Posté par Lady Liberty, 28 avril 2010 à 16:45 | | Répondre
  • il est prévu que je le lise bientôt...

    Posté par Lystig, 29 avril 2010 à 21:40 | | Répondre
  • le Bon Dieu ne punit personne

    ... Les hasards de la génétique n'ont strictement rien à voir avec le Bon Dieu. A 53 ans bientôt, j'ai juste un peu de recul pour pouvoir dire qu'un enfant est une source de soucis perpétuelle. Le seul "avantage" de l'enfant handicapé, c'est qu'il n'est jamais responsable de ces soucis.
    Mais s'il est sûr que l'avenir de ses enfants puissent être une angoisse permanente, c'est pire encore pour ces enfants, parce qu'on a doublement peur de les laisser derrière nous sans défense.
    La société d'aujourd'hui ne fait de cadeaux à personne, qu'on soit en bonne santé ou qu'on soit malade.
    En plus, dans une société qui ne jure que par le profit et le rendement, on peut craindre davantage pour ces enfants. Quand je pense à ton petit, je ne pense pas vraiment à lui, je pense surtout à toi, parce que je devine à travers tes mots, ton angoisse de tous les instants.
    La force de ton fils, c'est toi, sa force c'est en toi qu'il la puise.

    Posté par ciboulette100, 29 avril 2010 à 22:38 | | Répondre
  • Ce que tu dis rejoint assez les commentaires que j'en avais déjà entendu...J'avoue que mon optimisme naturel me porte peu à "supporter" (au sens français et anglais du terme) ce genre de vues sur le handicap, surtout quand je vois autour de moi les véritables miracles que l'amour vrai et persévérant et l'espérance qu'il suscite peut faire naître...J'ai les cheveux dressés sur la tête (et crois-moi j'en ai une touffe ! lol !) quand je lis cette notion de "punition divine" que serait un enfant handicapé pour ses parents ou sa famille : je ne peux MEME PAS IMAGINER que des gens vivant à une époque autre que le Moyen Age puissent avoir ce genre d'idées ???!!! Pour moi c'est aussi absurde et ahurissant que de dire que les enfants gauchers ou rouquins sont des suppôts de Satan...J'en suis sur le fondement...Dans l'expression "enfant handicapé", ce qui donne son existence à la personne, c'est le NOM (enfant) ; "handicapé" n'est est "que" l'adjectif même s'il recouvre une réalité bien différente pour leurs parents, comme tu le dis toi-même et on s'en rend bien compte lorsque tu dépeins des aspects de ton quotidien qui, pour nous, semblent couler de source alors qu'ils ne sont pas si simples pour Bridouchou...Mais QUI, en le voyant, ne se dit pas que sa présence est une chance pour tous ceux qui l'entourent et qui l'aiment...???

    Posté par Poulpy, 30 avril 2010 à 12:05 | | Répondre
  • Perso.........j'ai lu ce livre en 2 fois..........tant il m'a pris aux tripes et je l'ai trouvé assez juste sur pas mal de choses.D'ailleurs, j'en ai parlé sur mon blog en concluant ainsi..........
    Dommage qu'il n'est pas la foi..........
    Ha! voir le christ dans le plus petit d'entre nous.......

    Posté par astridmarie, 30 avril 2010 à 20:11 | | Répondre
  • bien envoyé!!! et je rejoins ClemO'.. faire des gaffes, finalement, ça met tout le monde à l'aise... enfin, avec mon cousin trisomique, c'est comme ça que cela se passe!!!

    Posté par Poupette, 04 mai 2010 à 11:04 | | Répondre
  • J'aime bien ta façon de parler du bouquin. Et cette notion de punition divine, c'est contraire à tout ce qu'est Dieu, c'est affligeant d'entendre des trucs pareils.

    Posté par ClemOrange, 07 mai 2010 à 21:51 | | Répondre
  • suis bien d'accord avec toi : l'enfant n'est pas une punition divine, quelle horreur de penser cela !!! la maladie et le handicap ne sont jamais ni punition, ni mise à l'épreuve de la part de Dieu,je crois fermement que le Seigneur souffre avec nous dans nos misères, et se réjouit avec nous dans nos joies.
    j'aime beaucoup la façon dont tu parles de ton petit Briac, merci !

    Posté par plumettte, 09 mai 2010 à 15:41 | | Répondre
  • Bon, ben.... tant pis! Moi un tel désarroi ça m'avait touchée mais je suis très extérieure. Ce bouquin c'est déjà un bon prétexte pour parler du handicap, non?

    Posté par crevette, 10 mai 2010 à 19:31 | | Répondre
  • ma chère Madame Pouët, tu es taguée!!

    Posté par AmandinelaLutine, 15 mai 2010 à 18:15 | | Répondre
  • comment te dire.....je t'avais trouvé par hasard au printemps en bloggant de t'avais mise de coté pour pouvoir te rendre des petites visites.... c'est vrai que j'étais curieuse un petit peu.... et là il y a quelques jours je te retrouve avec une bonne nouvelle cool.... et je tombe sur ton post de lecture.... alors je n'ai pas repérer le titre de ton bouquin fadace selon toi... en revanche j'ai rencontrée une famille sur plo qui a un enfant handicapé comme ton loulou et cette amie m'a fait lire "phillipine"... ce livre a répondu à bcp de mes questions..... et m'a aidé a les, vous comprendre tous.....bonne nuit

    Posté par mathurine, 16 novembre 2010 à 22:04 | | Répondre
Nouveau commentaire